Migraine

Il nous arrive à tous de subir des maux de tête. Or, ces douleurs peuvent être plus intenses, jusqu'à gâcher le quotidien de bon nombre de gens. En effet, en France, près de 7 millions de personnes souffrent de migraine. Comment savoir si les maux de tête sont en fait des migraines? Quelles en sont les causes ? Comment soulager les migraines ?

 

Qu’est-ce que la migraine ?

La migraine se manifeste par une forte douleur lancinante, localisée dans l’une des deux moitiés du crâne. La violente douleur, a pour siège les régions du front et des tempes et s'étend sur un côté de la tête. Dans certains cas, la douleur gagne toute la tête.
Les crises migraineuses qui durent parfois des heures ou des jours, sont souvent accompagnées de nausées, de vomissements, de troubles de la vision, de crampes, d'engourdissement d'un bras ou de bourdonnements d'oreilles. Le migraineux est alors souvent sujet à une hypersensibilité à la lumière, aux odeurs et au bruit.
 
La crise migraineuse est déclenchée par des variations de la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau. Ces derniers se contractent brièvement. Cette crampe provoque en premier un manque d'oxygène dans les tissus et se traduit par la douleur. « La douleur est le cri de la cellule qui réclame de l'oxygène ».
Dans un deuxième stade, les artères se dilatent et une série de processus biochimiques sont activés. Ces deux phénomènes provoquent aussi des douleurs.
 
 

Les facteurs déclenchant une migraine

 
La prédisposition à la migraine semble être d'origine génétique. De nombreux migraineux citent comme facteurs de déclenchement d'une crise: les aliments difficiles à digérer pour le foie, comme le chocolat, certains variétés de fromage, un repas riche en lipides, l'alcool et chez les femmes les changements hormonaux, comme la menstruation et pendant la grossesse les tensions physiques et psychiques, la lumière forte ou le stress. Non rares sont les migraineux qui souffrent de stress permanent. Quand ils ne sont plus stressés et arrivent à une détente relative, la crise de migraine se déclenche en fin de semaine, en vacances ou après avoir pris une décision.

75 % des patients souffrant de migraine sont des femmes !
Les migraines de certaines femmes sont également imputables à la «pilule » ou de problèmes hormonaux.

La meilleure prévention de la migraine consiste à éviter les facteurs qui la déclenchent tels le stress, la fatigue, les conditions ambiantes (froid, chaleur, lumière, bruit) ou les régimes tout comme certains aliments (chocolat, agrumes, le fromage, café, thé, noix) et l’alcool (le vin rouge notamment).
 

Comment soulager la migraine ?

Le traitement par allopathie est symptomatique, ce qui signifie que l'on essaie de contenir la douleur pendant la crise, par des médicaments (analgésiques) ou bien de réduire le nombre et l'intensité des crises par administration de médicaments préventifs (substances freinant le système sympathique). Par ces méthodes, le patient se trouve pris dans un cercle vicieux. Un grand nombre de ces médicaments contient des substances qui a leur tour déclenchent des maux de tête ou créent une dépendance. En général, la prise d'analgésiques ou de neuro-inhibiteurs représente un travail relativement lourd pour l'organisme en particulier pour le foie et les reins.
 
La thérapie Bemer est une technologie qui permet d'obtenir de bons résultats. Aussi bien pour traiter les céphalées de tension* que les migraines, la thérapie Bemer  soulage la douleur, décontracte les muscles et stimule la circulation du sang. Elle a par ailleurs un effet régulateur sur le système neurovégétatif.
 
Effets généraux
• Amélioration de la circulation sanguine
• Augmentation du taux d'oxygène dans le sang
• Amélioration des caractéristiques de la rhéologie sanguine
• Activation générale du métabolisme des cellules
• Amélioration de fonction, différenciation et régénération des cellules
 
Effets sur le système vasculaire et le système nerveux
• Activation du système de monoxyde d'azote dans l'organisme provoquant une régulation vasculaire
• Amélioration de la microcirculation musculaire et cérébrale
• Amélioration du métabolisme cérébral
• Amélioration de la régulation centrale et des mécanismes de feed-back
 
*Céphalées de tension
La céphalée de tension est la principale cause des maux de tête.
C’est un terme englobant l’ensemble des céphalées chroniques Elle peut être de nature purement psychologique (longues situations stressantes) ou due à des contractures musculaires de la nuque et de la colonne vertébrale (après une station assise prolongée devant une machine à écrire ou un ordinateur par exemple).
Ces céphalées irradient généralement de la nuque vers la tête et le front. Les personnes qui en souffrent ont souvent recours aux analgésiques, lesquels toutefois n’apportent qu’un soulagement de courte durée et peuvent susciter l’apparition de nouveaux maux de tête, avec un risque de dépendance réel.
Le sujet a alors besoin d’une dose de plus en plus importante de médicaments de plus en plus forts Pour cette raison, l’usage prolongé d’analgésiques est déconseillé pour ce type de céphalées.